JR News

Une visite du Camp des Milles riche en émotions pour les 3A, B et D

Le 14 mars 2019, nous avons visité le camp des Milles à Aix en Provence, qui était à la base une tuilerie ayant fait faillite et qui fut transformée en camp d’internement transitoire sous le régime de Pétain.

Nous avons eu une guide à notre disposition qui nous a raconté l’histoire de ce site où plusieurs milliers de juifs ont été internés.

On a commencé par la visite d’une salle où étaient affichées des cartes d’identités de personnes juives ayant été déportées. Parmi elles, beaucoup d’enfants. Un gros registre était à notre disposition à l’entrée, répertoriant les noms des juifs français qui ont été déportés.

Des hommes, femmes et enfants d’origine juive y étaient enfermés. Les femmes et les enfants dormaient au deuxième étage. Certaines d’entre-elles se sont suicidées en sautant par les fenêtres, leurs enfants dans les bras.

On pouvait compter beaucoup d’artistes dans le camp des Milles. Il y avait un cabaret où les hommes jouaient des pièces de théâtre et une autre salle qui permettait à certains de faire des activités artistiques telles que de la peinture.

La visite s’est terminée par une projection d’un film sur les différents génocides : juif, tzigane et rwandais. Ce site est devenu un lieu de mémoire pour que l’on n’oublie pas ce qu’il s’est passé et qu’on ne reproduisent plus ces atrocités.

Ce qui nous a le plus marqué ce sont les vidéos et les témoignages des déportés, les photos des enfants ainsi que leurs cartes d’identités avec écrit JUIF en gros, “la fenêtre des suicides” d’où se jetaient les femmes et leurs bébés.

“J’étais peinée, énervée et même dégoûtée des personnes qui ont fait ça”.

“J’ai trouvé cette visite touchante car des milliers d’enfants même très jeunes, ont été tués”.

“J’ai été choquée par les conditions de vie atroces”.

“Ce qui m’a le plus marqué, c’était le froid dans le camp”.

“J’ai ressenti un profond dégoût envers l’humanité.”

“J’ai ressenti de la tristesse envers la communauté juive et du soutien car aucun être humain ne mérite ce qui leur est arrivé.”

“C’était bizarre de se retrouver dans un endroit où des gens ont vécu un long moment de souffrance pour ensuite se faire tuer.”

Merci aux élèves de 3B et 3D pour leurs témoignages!

Article rédigé par Mme Tabet et Mme Lecouffe

Zone 5

Laissez nous un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.